Comment obtenir un devis pour une assurance pour vélo électrique ?

Rouler à vélo peut constituer un réel avantage, et ce, sur plusieurs niveaux. Toutefois, personne n’est à l’abri d’un vol ou d’un accident, surtout avec un vélo électrique.

Afin d’éviter les doubles peines, il est préférable et conseillé de souscrire à une assurance vélo électrique. Ces dernières sont de plus en plus nombreuses sur le marché, c’est pourquoi il faut bien les choisir.

Pour ce faire, il n’y a rien de mieux que de faire un devis. Alors, que faut-il savoir à ce propos ?

Pour quel intérêt faut-il faire un devis, pour une assurance vélo électrique ?

Avant de souscrire à une assurance pour vélo électrique, il est souvent recommandé de faire un devis, mais pourquoi ?

Pour répondre à cette question, il est important de garder en tête que le choix du bon contrat doit d’abord passer par la comparaison de plusieurs offres, quelque peu similaires. Afin d’obtenir des résultats concluants, les devis sont les meilleures solutions.

De plus, c’est grâce à ces derniers que tout propriétaire de vélo électrique peut avoir des informations détaillées à propos de la prestation à laquelle il pourrait souscrire.

Cela peut aller des simples prix aux garanties, ainsi que les conditions d’indemnisation qui doivent absolument être consultées préalablement.

Comment faire un devis pour une assurance vélo électrique ?

Maintenant que vous connaissez l’intérêt d’un devis d’assurance pour vélo électrique, vous devez également savoir les méthodes pour en obtenir un.

De ce fait, il faut retenir qu’il existe, en règle générale, trois méthodes différentes, à savoir :

  • En ligne ;
  • En agence ;
  • Par téléphone.

Le plus souvent, les clients décident de faire des devis d’assurance pour vélo électrique. Il s’agit d’une méthode rapide et efficace qui permet d’obtenir des résultats concluants en deux temps et trois mouvements.

Bien sûr, la plupart des résultats obtenus sont fiables, car ils prennent en compte des informations relatives à chaque client, les rendant personnalisés.

Si, en revanche, vous ne vous sentez pas à l’aise avec cette option, vous pouvez toujours entrer en contact avec une agence d’assurance et lui demander un devis détaillé.

Enfin, vous pouvez vous rendre directement sur les lieux de l’établissement en question pour discuter de tous les détails du devis de l’assurance pour vélo électrique. C’est ainsi que chaque doute peut rapidement être dissipé, ce qui a tendance à renforcer les liens entre les clients et l’assureur.

L’assurance vélo électrique, est-elle obligatoire ?

Le vélo électrique, aussi connu sous le nom de VAE ou vélo à assistance électrique, est un moyen de transport à la fois sûr et responsable. En d’autres termes, l’assurance n’est pas considérée comme étant une obligation légale.

En revanche, les propriétaires sont fortement conseillés d’opter pour une assurance responsabilité civile et contre les vols. Cela permet d’éviter des problèmes primaires et éventuellement d’obtenir des indemnisations intéressantes.

Ceci étant dit, il est, tout de même, nécessaire de garder en tête que dans le cas où la vitesse du vélo électrique peut dépasser 25 km/h, alors l’assurance est obligatoire.

Dans ce cas, les propriétaires sont obligés de se tourner vers la garantie minimale, c’est-à-dire la garantie responsabilité civile qui permet de couvrir les dommages pouvant être causés à autrui.

Quelles sont les garanties d’assurance vélo électrique ?

En règle générale, la garantie contre les vols et celle de la responsabilité civile sont des garanties pouvant faire partie de l’assurance habitation. Cependant, les propriétaires de vélos électriques peuvent, tout à fait, choisir de souscrire à davantage de garanties.

Parmi ces dernières, il est possible de citer :

  • La garantie de dommages matériels causés par le cycliste ;
  • La garantie de dépannage et d’assistance ;
  • La garantie de dommages corporels…

Pour ce qui est de la première garantie de la liste précédente, il s’agit plus précisément des dommages pouvant être causés lors d’accidents avec d’autres vélos, des piétons ou n’importe quel autre véhicule.

Généralement, les indemnisations touchent principalement l’équipement qui faisait partie du vélo électrique lors de son achat. Bien sûr, il est nécessaire de se renseigner avec l’assureur à propos des détails concernant cela.

Ceci étant dit, il faut savoir qu’étant donné que les vélos électriques sont généralement plus lourds que les vélos classiques, leur déplacement en cas de panne est bien plus pénible. C’est pourquoi il faut souscrire à une garantie d’assistance et de dépannage.

Enfin, les dommages corporels avec un VEA peuvent être nombreux, il faut discuter des indemnisations avec l’assureur en question pour en savoir davantage.

Laisser un commentaire