Est-ce une obligation d’avoir une assurance pour vélo électrique ?

Si vous pensez à acheter un vélo électrique, vous vous demandez sans doute ce qu’il en est du côté de l’assurance. À commencer par savoir si vous êtes réellement obligés de souscrire ou non. Afin de vous aider, nous avons dédié cet article à cette question. Alors, si vous voulez en savoir plus sur la relation vélo électrique et assurance, continuez à lire !

Est-ce obligatoire d’assurer son vélo électrique ?

Techniquement, la réponse peut être oui ou non. Cela dépendra surtout du type de votre véhicule. Ce qui est clair, c’est que pour un vélo sans assistance électrique, vous n’êtes pas obligé d’assurer l’engin. Maintenant, en ce qui concerne l’électrique, il est divisé en deux genres. En premier lieu, on retrouve le vélo à assistance électrique qui ne dépasse pas une puissance de 250 W et avec une vitesse maximale inférieure à 25 Km/h. Celui-ci a bien un moteur, mais ce dernier n’est pas très puissant et ne vous permet pas d’atteindre de grandes vitesses. Il est donc considéré par loi au même titre que le vélo normal, en d’autres termes, aucune obligation de souscrire à une assurance.

Par contre, si on parle d’un vélo électrique dont le moteur ne s’arrête pas à 25 Km/h et dont la puissance excède les 250 W, alors là, on va parler de speed bike. Ce véhicule peut atteindre une vitesse relativement élevée et donc vous permettre de vous glisser dans la circulation, tout comme une moto ou un scooter. Dans ce cas-là, votre engin sera vu par la loi comme un véhicule terrestre à moteur. Ces véhicules-là doivent impérativement être assurés, au moins pour la responsabilité civile.

Pourquoi assurer son vélo électrique ?

Mise à part la responsabilité civile qui est obligatoire, vous n’êtes pas forcés de souscrire à d’autres types de garanties. Pourtant, ce serait dans votre intérêt de le faire. En effet, un vélo électrique n’est pas donné, c’est un investissement important et il est naturel de vous protéger contre les soucis qui pourraient arriver, à commencer par le vol. Un vélo électrique attire l’œil et peut rapidement se retrouver la cible de personnes malintentionnées. Autant être assuré pour que vous puissiez être remboursé. Cependant, faites attention de bien lire votre contrat d’assurance avant de signer, la plupart d’entre eux demandent à ce que vous soyez équipés d’un antivol bien particulier et qu’il soit fixé d’une certaine manière. Autrement, vous ne serez pas remboursé.

D’un autre côté, d’autres types d’incidents peuvent arriver. Entre les chutes, les accidents de voitures et autres, de nombreuses situations à risque peuvent se produire., et dans ces cas-là, il est préférable d’être souscrit à une assurance qui pourra vous prendre en charge, rembourser votre vélo, et même une tierce personne, si cette dernière est malheureusement concernée par l’accident et a subi des dommages. En bref, avoir une assurance pour son vélo électrique, c’est être protégé lorsque les problèmes arrivent.

Exemples d’assurance pour vélo électrique

Si vous avez décidé de souscrire à une assurance pour votre vélo électrique, sachez que vous pouvez, vous contentez de la responsabilité civile. Cependant, si vous en avez les moyens et préférez être prudent, on vous conseille de prendre des contrats plus complets, qui englobent le vol, la casse et les incidents en tout genre. Si vous n’avez pas d’idées où commencer à chercher, voici trois compagnies d’assurance qui proposent des offres intéressantes :

  • Maif ;
  • Axa ;
  • Wizzas.

Vous pouvez ainsi commencer à vous renseigner sur les contrats disponibles. Les prix ne sont pas les mêmes et les clauses de la garantie, non plus. Wizzas, par exemple, demande une cotisation égale à 8 % de la valeur du vélo électrique, tandis que les autres compagnies ont un prix fixe. Si vous souhaitez plus de choix, n’hésitez pas à consulter les comparatifs d’assurance en ligne, vous finirez, sans doute, par trouver un contrat qui contient toutes les clauses désirées à un prix qui vous convient. Enfin, sachez qu’il est très facile de souscrire à une assurance de vélo électrique, puisque certains sites d’assurance vous proposent de le faire directement en ligne en vous évitant tout déplacement.

En conclusion, l’assurance pour vélo électrique n’est obligatoire que pour le speed bike, et seulement du côté de la responsabilité civile, ce qui ne devrait pas vous empêcher de chercher des offres plus complètes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.